[Roman #43] Le cycle de Tschaï, tome 01 : Le Chasch – Jack Vance

* Présentation *

J’ai découvert Jack Vance grâce au Cercle d’Atuan avec La Terre mourante. J’ai beaucoup aimé le style de l’auteur. Et il se trouve que dans mes (trop) nombreuses possessions, j’ai le cycle de Tschaï qui attend bien sagement que je lui tourne les pages. Surtout qu’il fait partie du challenge SFFF !

    

Le Chasch – Titre original : City of the Chasch
Série Le cycle de Tschaï, terminée, 4 tomes.
Auteur : Jack Vance – Traduction : Michel Deutch

Éditions J’ai Lu, 1971, 216 pages.
Couverture : Tibor Csernus

Dans ma bibliothèque – Première lecture
Ma note :


Résumé : Adam Reith, Terrien de son état, vient de s’écraser sur la planète Tschaï. Alors que son copilote se fait assassiner sous ses yeux et que son vaisseau spatial est remorqué par des autochtones belliqueux, il est découvert et fait prisonnier par une tribu de barbares hostiles. Parviendra-t-il à rejoindre la Terre un jour ?

   

« D’un côté d’Explorator IV luisait une étoile sombre et vieillissante, 4269 de La Carène, de l’autre flottait une planète solitaire d’un gris brunâtre enveloppée dans un épais cocon d’atmosphère. »

  

* Mon avis *

Contrairement à ce que je craignais, vu que le roman date un peu, ça se lit très bien. On visualise très bien l’univers que Jack Vance décrit à merveille et on s’attache bien aux personnages. Même si le personnage principal n’est pas mon préféré – il est même un peu fade face à Traz et Anacho – j’ai quand même pris plaisir à le suivre dans son périple pour découvrir la planète et ses peuplades. Il arrive tout plein d’aventures à notre héros (Adam), dont il se sort assez admirablement à chaque fois, enchaînant les rencontres et les situations critiques, nous maintenant dans une ambiance où j’ai retrouvé le même humour et le rocambolesque, en moins prononcés, que dans La Terre mourante. C’est donc un style simple et enlevé qui m’avait déjà convaincu dans ma précédente lecture que j’ai retrouvé dans ce roman

Dans son récit, Vance nous présente différentes espèces et castes très rapidement et on comprend facilement la situation sans que trop ne soit révélé dès le départ. On se rend compte au fur et à mesure de notre lecture que la planète a des sociétés et des cultures multiples selon les espèces, le tout devenant assez développé, ce qui apporte encore plus de contenance au récit, qui est sinon plutôt classique et convenu.

Dans ce premier roman du cycle nous faisons connaissance avec les Chaschs et leur organisation, leur humains « hybrides » (je pense plus à une évolution liée aux traditions) et esclaves (clairement, même si ce n’est pas dit). Vance nous parle aussi des 3 autres espèces, les Wankhs, les Dirdirs et les Pnumes, qui feront chacuns l’objet d’un roman du cycle.
Pour une fois, les humains ne sont pas présentés comme des « êtres supérieurs », il semblerait qu’ils aient été amené de la Terre sur Tschaï et qu’ils servent une des 4 espèces extra-terrestres (ou alors ils font partie d’une tribu assez sauvage comparée aux autres espèces). Bien sûr, notre héros est différent des humains de Tschaï, et il va à sa manière un peu bousculer l’ordre établi car il n’a absolument pas la même façon de penser. J’ai trouvé ça très intéressant. Il a une nette influence sur Traz, homme non attaché à une espèce extra-terrestre mais aussi sur Anchor qui est un Dirdir.

        

Les + :

– Le héros doit apprendre la langue locale ce qui ajoute une pointe de crédibilité
– La scène avec les « vieilles filles » m’a beaucoup fait penser à La Terre mourrante. Je m’attendais presque à entendre parler de Cugel ^^.

Les – :

– Adam est perdu sur une planète inconnue, après avoir fait la découverte que l’humain n’est pas seul dans l’univers et subit la perte de son coéquipier, et je trouve qu’il le prend assez bien…

       

Au final j’ai passé un très bon moment avec Adam et je suis quasi sûre de me régaler autant avec le tome suivant. La plume de Vance est agréable et fluide, pas trop lourde. Les intéractions entre les personnages sont intéressantes et on les voit bien évoluer (surtout Traz) et je ne me suis pas ennuyée un seul instant. A poursuivre donc…

   

* Blabla supplémentaire *

rangtolkienUne participation au Challenge SFFF de Snow ! Yeeah !

      

treehouse_485.0Première participation au défi Jack Vance de Cornwall ! Enfin !

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. 1 janvier 2015

    […] J’ai aussi lu des classiques SFFF et pour l’instant je n’ai pas été déçue : Jack Vance, Card, Asimov, Van […]

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :