[Recueil nouvelles #3] Le cycle des Robots, tome 01 : Les Robots – Isaac Asimov

* Présentation *

J’avais déjà lu Asimov avec les tomes 3 & 4 du cycle (oui, ne cherchez pas), qui sont des polars très sympas avec des crimes de robots (ou pas). J’avais un peu peur de me lancer dans le recueil et je ne me souviens pas trop pourquoi (je crois que c’était une histoire du genre « c’est des nouvelles, j’ai peur »…hum).

   

Les robots – Titre original : I robot
Série du cycle des Robots, terminée, 6 tomes.
Auteur : Isaac Asimov – Traducteur : Pierre Billon
Éditions J’ai lu, 1972, 370 pages.
Couverture : Françoise Boudignon

Dans la bibliothèque de mon père – Première lecture
Ma note : coeur_pleincoeur_pleincoeur_pleincoeur_pleincoeur_vide

 

Résumé : Susan Calvin est robopsychologue à l’United States Robots, Inc. Née en 1982, elle a aujourd’hui 75 ans. Ce livre relate ses souvenirs sur l’évolution du robot dans l’histoire humaine, depuis Robbie qui, en 1996, fut vendu comme bonne d’enfants, jusqu’à Byerley qui devint Président de la Fédération Mondiale terrestre en 2044.
A travers ces récits, on voit comment le robot, d’abord esclave soumis à l’homme, parvint peu à peu à être son égal, avant de devenir son maître. Les souvenirs du Dr Calvin forment un livre au charme désuet qui fait revivre l’aube du XXIè siècle, époque où l’homme existait encore indépendamment de son compagnon de métal, le robot.

       

« Je compulsais mes notes avec un sentiment d’insatisfaction. »

      

* Mon avis *

Et oui, je ne me souviens pas trop pourquoi j’avais peur de replonger dans le cycle car j’ai été très très agréablement surprise par la facilité avec laquelle j’ai lu ce recueil.

Au début nous avons tout d’abord un rappel des trois lois de la robotique :) Archi connue aujourd’hui, c’est pourtant la première fois qu’un auteur proposera des robots « inoffencifs », et ces lois seront alors concidérées comme acquises pour bons nombres d’auteurs qui suivront.

Suivent ensuite 9 nouvelles, reliées entre elles par 2 personnages, un journaliste inteviewant le Dr Susan Calvin sur son expérience auprès des robots car elle va prendre sa retraite de sa fonction de robot-psychologue. Elle évoque alors ses souvenirs, qui nous présentent comment les robots se sont intégrés dans notre société du tout début de leur utilisation « en routine » (Robbie qui fait office de nounou, … en 1996 !!!) à leur complète intégration (les supermachines de la dernière nouvelle en 2044).

       

1. Robbie (Strange playfellow) coeur_pleincoeur_pleincoeur_pleincoeur_moitiecoeur_vide parle d’un des premiers robots mobiles qui sert de nourrice à une petite fille. Mais ce n’est pas du goût de la mère qui trouve que ce robot prend trop de place dans la vie de sa fille.
Un bon petit texte, qui aborde un peu les « sentiments » des robots. Petite particularité, le robot dans cette nouvelle ne parle pas.

2. Cycle fermé (Runaround) coeur_pleincoeur_pleincoeur_pleincoeur_moitiecoeur_vide se passe sur Mercure, où les spécialistes Powell et Donovan, doivent neutraliser un robot qui tourne indéfiniment autour d’une mine de sélénium alors que leur vie est en danger.
On aborde ici une des limites des 3 lois, d’une façon assez intéressante. Première apparition du duo qui me parait tout de suite bien sympathique.

3. Raison (Reason) coeur_pleincoeur_pleincoeur_pleincoeur_videcoeur_vide nous emmène dans une station orbitale qui convertit l’énergie solaire en micro-ondes à destination de la Lune. Powell et Donovan y montent et éveillent un nouveau robot. Mais celui-ci commence à vénérer le convertisseur comme un dieu, devenant ainsi lui-même un prophète pour les autres robots de la station.
Là je vous avoue, je ne sais pas si les 3 lois sont vraiment respectées… Et c’est peut-être la nouvelle qui m’a le moins plut.

4. Attrappez-moi ce lapin (Catch that rabbit) coeur_pleincoeur_pleincoeur_pleincoeur_videcoeur_vide se déroule cette fois-ci sur un astéroïde minier. Powell et Donovan doivent faire face à un nouveau type de robot : un robot contrôlant pour la première fois six autres robots. Mais P&D vont observer un comportement anormal dans certains cas.
Encore un texte qui m’a plut sans plus. J’ai bien aimé retrouver les 2 personnages mais mise à part montrer une évolution dans la robotique, je ne trouve pas d’apport particulier au recueil avec cette nouvelle.

5. Menteur (Liarcoeur_pleincoeur_pleincoeur_pleincoeur_pleincoeur_vide A cause d’une erreur dans l’impression de ses circuits, un robot est télépathe. Il dit aux humains des choses contradictoires lors de son étude par le robopsychologue Susan Calvin. Il se retrouvera ainsi pris entre deux personnes aux désirs opposés. Que doit-il faire ?
Je trouve que c’est l’une des nouvelles les plus intéressantes au niveau de l’interprétation des 3 lois. Et j’aime le fait aussi que tout n’est pas parfaitement maîtrisé dans la conception des robots.

6. Le petit robot perdu (Little lost robot) coeur_pleincoeur_pleincoeur_pleincoeur_pleincoeur_vide est un robot, à la première loi allégée pour lui permettre de travailler aux côtés d’êtres humains dans des zones dangereuses. Il a malencontreusement reçu l’ordre « d’aller se perdre », manque donc à l’appel. Susan Calvin doit alors tout faire pour le trouver.
Une autre très bonne nouvelle sur l’interprétation des 3 lois. Je trouve qu’il y a toujours un petit peu de cynisme finalement dans ces nouvelles, ou peut-être de la moquerie, vis-à-vis des humains.

7. Evasion ! (Paradoxical escapecoeur_pleincoeur_pleincoeur_pleincoeur_videcoeur_vide Le Cerveau de l’U.S. Robots, un supercalculateur, parvient à concevoir un vaisseau capable de voyages interstellaires rapides. Mais un tel voyage crée une sorte de mort momentanée des passagers humains. Que peut faire le Cerveau ?
On retrouve nos 2 trublions, mais pour une fois ils ne font rien. Entendez par là qu’ils subissent plus qu’ils ne résolvent ce qui leur arrive. Je pense que cette nouvelle est plus là pour introduire les IA qu’autre chose.

8) Evidence (Evidencecoeur_pleincoeur_pleincoeur_pleincoeur_moitiecoeur_vide Un procureur est élu comme maire, puis comme Coordinateur. Mais si c’était en fait un robot humanoïde, créé par le véritable procureur victime d’un accident, afin que sa créature poursuivre son oeuvre : protéger les humains, et même l’humanité ? Le procureur prouvera son humanité en frappant un homme.
Un très bon texte, et je vous avoue que je ne sais pas trop ce que j’ai décidé à la fin… Robot ou pas robot ?

9) Conflit évitable (The evitable conflictcoeur_pleincoeur_pleincoeur_pleincoeur_moitiecoeur_vide Les quatre Cerveaux électroniques de la Terre sont des supercalculateurs positroniques qui conseillent les hommes sur leur économie. Mais s’ils faisaient volontairement quelques erreurs afin que des gens affiliés à un mouvement anti-robots soient évincés des positions clés ? Car les machines savent qu’elles peuvent, mieux que quiconque, diriger la destinée de l’humanité, pour son bien.
Une petite taloche derrière la tête de l’humanité. J’ai bien aimé aussi, surtout la réflexion qu’il y à derrière.

           

J’ai bien aimé les personnages des nouvelles. Le Dr Calvin elle-même ou un duo sympathique d’ingénieurs, Donovan et Powell.

Le Dr Calvin est une personne froide (ses interlocuteurs se demandent souvent si elle n’est pas elle même un robot), vouée toute entière à ses robots. Donovan et Powell sous leurs airs sont très heureux de leur travail de test et de « déminage » de situations difficiles mettant en scène des robots. Je me suis tout de suite attachée à ces 2 personnages, car même dans les situations les plus difficiles ils savent garder un brin d’humour ^^

Et enfin les robots positroniques. Asimov nous les présente comme des individus à part entière (leurs constructeurs vont même jusqu’à leur donner des noms). Malgré toutes les situations délicates, les 3 lois sont respectées, et c’est toujours intéressant de voir quelles sont les interprétations rationnelles qui ont poussées les robots à atteindre les limites de ces lois. Et cela permet de montrer par la même occasion certains travers des humains. Plus on avance dans les souvenirs du Dr Calvin et plus les situations sont complexes, j’ai trouvé ça vraiment intéressant.

J’ai réussi à trouver quelques clins d’oeil que le film I Robot à pioché dans le recueil. Tout d’abord le film traite d’une enquête sur ce qui semble être une infraction de la première loi robotique. Le robot caché parmis d’autres robots fait pensé au « petit robot perdu », le robot de l’US Robots est du même style que les supermachines de « Conflit évitable ». Il y en a sûrement d’autres (et de l’autre recueil d’après ce que j’ai pu en lire ^^).

      

En fait Asimov ça se boit comme du petit lait. Son écriture est très fluide, l’articulation des nouvelles est très plaisante et bien ficelée. Les Robots soulève des sujets de société très intéressants. Cette lecture à été rapide et prenante. Je n’ai pas de texte préféré dans ce recueil, je les trouve tous d’un intérêt à peu près égal, d’un même très bon niveau. Un tome parfait pour découvrir en douceur Asimov et peut-être même pour débuter la SF.

     

* Blabla suppélmentaire *

L’avis de Snow

logo_vertEt oui, JLNN for ever !

         

rangtolkienUne particiaption supplémentaire au challenge SFFF de Snow :)

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. Escrocgriffe dit :

    Il faudra vraiment que je lise ce monument de la SF un jour ! Ton billet donne envie.

    • J.a.e_Lou dit :

      Ah bah tant mieux s’il te donne envie, ça fait plaisir :) J’aime vraiment bien Asimov, et en plus il paraît que Fondation c’est mieux, donc je suis motivée à bloc ^___^

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :